L’arrivée éclatante de Sizlac dans le paysage du rap français

L’arrivée éclatante de Sizlac dans le paysage du rap français

cxwear

Sizlac fait partie de la nouvelle pousse qui révolutionne actuellement le rap hardcore en France. L’année 2018 sera une grosse année pour le kickeur qui n’a jamais cessé de « charbonner ». Ses freestyles « Baboulousquare » font mouche, au même moment son passage dans le Planète Rap de Vegedream également ne passe pas inaperçu. La suite de l’histoire c’est qu’en 2021 Sizlac surprends le rap jeu en  balançant son premier EP « Morne » avec des titres forts et minutieusement produits dont certains avec des pointures comme Dosseh ou Kaaris.

 

 

Sizlac fait partie de ces artistes qui proposent du rap dur, des vers créés dans un savant mélange de mots crus et de rimes bien illustrées. Son écriture est tirée de son vécu, il apporte un message plutôt positif pour sa génération même si ses punchlines peuvent parfois être violentes. L’histoire de Sizlac est celle d’un rappeur qui ne pensait pas en devenir un. C’est en 2015 qu’il s’intéresse pour la première fois à la chose lâchant de temps en temps quelques titres. Il était plutôt inspiré par les grands de son quartier qui rappaient déjà. Le rap n’a jamais été sa discipline favorite à cette époque, c’était plus un passe-temps.  A l’école, Sizlac était plutôt le mec au fonds de la classe, il n’a jamais accordé de l’importance aux cours scolaires. Les années qui suivent ne se déroulent pas comme prévu alors, le jeune rappeur connaît quelques difficultés entre échecs scolaires, problèmes personnels et incarcérations.

Au mitard, le kickeur passait en effet beaucoup de son temps à gratter des textes. Il écoutait beaucoup de Lacrim, de Kaaris ou encore de Dosseh. Lorsqu’il sort, il se met sérieusement au rap. C’est grâce à un freestyle enregistré dans une voiture que la poudre prend. Ça part de là, après ça, il ne lâche plus. Il enchaîne les projets.

 

 

Les premiers grands travaux de Sizlac après sa sortie sont ses freestyles « Baboulousquare » qu’il enchaîne en 2018. Ce sont des séries de freestyles qui le mettent dans une bonne dynamique à Orléans. L’Mc va collaborer avec des pointures de issus d’Orléans comme Dosseh et Vegedream dont il participe au planète Rap. Il pose aux côtés de Dosseh sur sa compilation « Game Over 2 ». Il s’est d’ailleurs confié sur sa bonne relation avec Dosseh lors d’une Interview avec le média Booska-P : « Dosseh c’est un gars que je connais depuis longtemps. Il traînait dans mon quartier quand j’étais petit, je le voyais déjà. Il savait que je rappais mais sans plus, après, au fur et à mesure, il a vu que j’ai commencé à enchaîner les freestyles et il s’est dit que j’étais chaud. C’est à partir de là qu’il a partagé mes sons. Après comme je t’ai dit, j’étais en contact avec lui bien avant de rapper. Suite à ça, il a vu que je m’impliquais de manière sérieuse dans le son, et c’est là qu’il a commencé à me donner des directives et à me conseiller » .

Depuis, l’artiste donne le meilleur sur chaque titre, des morceaux comme « Ennemi »  ou « 45 » en feat avec Dosseh sont des références en 2020. Son efficacité et son travail se concrétisent très vite, il signe chez Sony Music sous le label Arista et à partir de là, il va pouvoir se donner tous les moyens pour toucher le top. Son EP « Morne » arrive en 2021 comme le fruit de tout le travail abattu depuis 2018. Le projet sonne comme une claque sur le décor du rap hardcore français. Le jeune rappeur installe sa technique sur des titres comme « Armé », ou « Emeute » qui séduisent à travers leurs caractères originaux et brutes mais surtout un flow incisif. En ramenant une pointure de son registre comme Kaaris sur le titre « Rues Ténébreuses », l’mc tape fort. L’EP « Morne » fait office de présentation pour le rappeur d’Orléans, chaque titre permet de le définir. On n’a sans doute pas finit de le découvrir mais à l’image de son évolution, il ne perd pas de temps et annonce déjà « Morne : Lux », la suite de l’histoire qu’il a si bien commencé.

 

 

 

 

 

 

 

cxwear

Jude Badombena

Un féru de la finance, qui passe ses temps libres à gratter des articles et explorer le fameux trésor caché du digital...

Related post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.