Thabiti, la nouvelle pépite de Marseille qui mêle rue et ambiances festives

 Thabiti, la nouvelle pépite de Marseille qui mêle rue et ambiances festives
Digiqole ad

 

Dreadlocks vert bleutés, grillz, combinaisons de motard et bijoux de valeur, Thabiti arbore la marque du jeune rappeur moderne qui a su fusionner rap des quartiers et culture US. C’est un peu le modèle du rappeur à l’état brut qui décide d’apporter plus de mélodies et surtout sa passion pour la moto à la  chose. Grâce à ce style, Thabiti ne passe pas inaperçu et crée l’émulation depuis 2020.

 

C’est un rappeur qui est arrivé en force dans le paysage du rap marseillais, il suffit de voir son clip « Maeva Ghennam » avec la candidate de la télé-réalité, ce sont des chiffres qui donnent le tournis. Le clip cumule aujourd’hui 10 millions de vue sur youtube. C’est un titre à l’honneur de la star de la télé-réalité, une vidéo aux ambiances festives et représentative du mode de vie des célébrités marseillaises : vie nocture, luxe et feux des projecteurs.

 

Le rappeur reste toujours dans une approche comparative,  c’est le cas lorsqu’il dit dans son morceau Warzone, « Aux States ils ont Kylie, nous Maeva Ghennam ». Dans son dernier titre « Baltimore », il démontre qu’il cherche à donner toujours une couleur US à la plupart de ses projets. Le kickeur dans ce titre, s’intéresse à Baltimore,  une ville connue pour sa violence et ses quartiers rudes. Sur un refrain très dansant, le rappeur Marseillais compare sa ville à Baltimore. Le succès du titre s’appuie sur son aspect très coloré, la gestuelle, les chorégraphies et surtout l’ambiance qu’il ramène. A l’aube de sa première tape qui sort le 9 Février, « Comorien Corse », le rappeur de 22 ans,  prouve déjà qu’il est à l’aise sur n’importe quelle mélodie, il peut passer facilement de la trap au dancehall. Ses couplets incisifs et  ses rimes élaborées sont preuves du charisme évident du kickeur marseillais.

Les capacités de l’artiste lui ont d’ailleurs permis de faire partie du projet  » 13’Organisé » de Jul dont il est proche d’ailleurs. Pour rappel ce projet datant de 2020 réunissait une cinquantaine d’artistes Marseillais de l’ancienne et de la nouvelle génération et a été certifié disque d’or. le succès de ce projet a permis à des artistes comme Thabiti de rebondir,  il est de plus en plus suivi par un public grandissant. Il est d’ores et déjà la nouvelle révélation de la cité phocéenne, toutefois, il garde toujours les pieds sur terre, et vit toujours dans les quartiers Nord de Marseille.

« C’est là où me vient l’inspiration le plus, c’est là où il y a mes potos, où j’échange, je traîne, je reste ici, il y a tout le monde ici », retorque l’artiste quand on s’intéresse à ses inspirations.

Retrouvez Thabiti en Interview sur Conscienxious à partir du 9 Février.

Digiqole ad

Jude Badombena

Un féru de la finance, qui passe ses temps libres à gratter des articles et explorer le fameux trésor caché du digital...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *