John Milik sert une soul très authentique sur son titre « Don’t Blame The Hammer »

Digiqole ad

John Milik est un spécialiste de funk et soul qui compose, produit et chante aisément. Cet artiste polyvalent propose une synthèse élégante de Jamaican Soul, Rythm & Blues, Shaolin Soul, NuSoul et Hip-Hop. John Milik a su se faire sa place grâce à une soul assez différente, il travaille avec du matériel analogique à bandes comme ses idoles du studios jamaïcains Studio One, Black Ark, Channel One. Très inspiré par le Rythm & Blues américain, il va composer et enregistrer une musique à part dégageant une philosophie novatrice propre à lui : Que les limites imposées par la technologie booste davantage sa créativité musicale !

Son dernier titre « Don’t Blame The Hammer » est un hommage à la soul d’autrefois qui rappelle des icônes comme Al Green, Curtis Mayfield, Stevie Wonder ou encore Isaac Hayes. C’est un cocktail de sonorités vintage et de productions modernes se mariant à merveille sur une mélodie lancinante dans un visuel hautement réalisé où l’interprète du morceau poursuit ses démons au cœur de la nuit.

Regardez « Don’t Blame The Hammer ».

Digiqole ad

Jude Badombena

Un féru de la finance, qui passe ses temps libres à gratter des articles et explorer le fameux trésor caché du digital...

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *