«VALIDÉ», la série sur le rap français explose les chiffres

«VALIDÉ», la série sur le rap français explose les chiffres

cxwear

Validé est une nouvelle série télévisée aux émotions dramatiques sur le rap français, imaginée et créé par  l’acteur, scénariste et réalisateur Franck Gastambide, l’homme derrière Taxi 5 et Pataya. Cette fois-ci, il fait fort avec un show made in France qui mêle street et musique à la sauce « french », une sorte de « Empire » version française.

Avec un casting de rêve tels que Ninho, Mac Tyer, Soprano, Seth Gueko, Rim’K, Kool Shen ou encore Lacrim, « Validée » est cette série qui pourrait vraiment accrocher l’audience francophone, « Le principe, c’est d’avoir des héros inconnus auxquels on peut s’identifier, mais qui croisent de vrais rappeurs », a dit Franck Gastambide, à propos de la série.

La diffusion du premier épisode de la saison 1 s’est faite sur Canal+ le 20 mars 2020 et en seulement 5 jours, la série a enregistré plus de 6 millions de visionnages sur my Canal.  La semaine qui suivit,  les chiffres accroissent de façon exponentielle et le succès est énorme : Dix millions de visionnages en huit jours !  » C’est l’un des plus grand record de sur Canal+ » a annoncé Franck Gastambide sur son compte instagram.

La série met en scène, le rappeur Hatik dans le rôle d’Apash, jeune artiste qui veut percer dans le rap et qui gravit les échelons entre la bicrave, les deals, les guerres de labels et les clashs. La série présente la ville de Paris dans un décor  « très ghetto », très cliché, des quartiers jusqu’aux prestigieux plateaux TV, on y voit même Cyril Hanouna dans  son émission « Touche pas à Mon Poste ». Franckk Gastambide y a apporté tous les ingrédients pour réfléter la réalité. Le rappeur Hatik a effectivement été très sensible à la similitude de son vécu au rôle qu’il jour dans la série !

« Je pense qu’on se ressemble sur beaucoup de choses dans le sens où comme lui, je suis un jeune de quartier, j’y ai grandi, j’ai connu la vie de rue que ce soit la vente de drogue, traîner en bas des immeubles et tout. J’ai eu envie de m’en sortir, j’étais passionné par le rap ».

 

cxwear

Tony Harley

Related post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.