Douceurs et voyages, l’univers musical caraïbéen de Laura

Douceurs et voyages, l’univers musical caraïbéen de Laura

Le projet de Shadi Pyj PARTY

Cela fait quelques belles petites années que Laura s’est lancée dans l’arène musicale française. Encore en phase de révélation, cette jeune artiste dispose d’une voix et d’un style capables de parler aux cinq continents. A l’écoute de sa bibliothèque musicale sur spotify, on peut facilement se rendre compte que cette pépite possède un bagage conséquent dans le registre des « musiques du monde ». Derrière sa passion pour le zouk et son style assez doux, c’est surtout une intention de prôner le partage et l’amour comme dans son clip  « Corps à corps ». Sorti à une semaine de la saint-valentin 2020 en featuring avec Fox, ce clip très coloré téléporte le spectateur dans une soirée d’été, une fusion de voix suaves, de danses sensuelles, un apéro au clair de lune et une ambiance très caribéenne.

 

 

 

Née en région parisienne, Laura est le fruit d’une culture française et italienne, elle tient son origine italienne de sa mère, mais elle a aussi un fort penchant pour les Antilles dont son beau-père est originaire. C’est très jeune qu’elle se découvre sa passion pour la danse et le chant, particulièrement le zouk love, réel moyen d’expression sentimentale qui peut allier douceur, force, rythme et sensualité. Elle va d’abord se consacrer aux projets qui ne sont pas forcement sien mais elle pourra réaliser avec le temps qu’elle peut s’y identifier et se projeter vers ses propres oeuvres. En effet, durant ses études, ses qualités artistiques appréciées incitaient assez de sollicitations, elle se mobilisa en qualité de vice-présidente au sein d’une association à vocation sociale en aidant de jeunes artistes à s’accomplir et faire valoir leur talent. Très vite alors, elle décide de faire son propre saut, elle débute dans l’univers du zouk.

 

 

Elle trouve rapidement sa marque, sa voix très douce qui lui permet de transmettre assez facilement ses émotions. Elle peut chanter en français comme en anglais et lorsqu’elle s’y met, un chinois ou arabe pourrait facilement comprendre ce qu’elle essaie de transmettre, son style est fait de sincérité. Sans aucun doute, la richesse culturelle de l’environnement dans lequel elle a grandit l’a beaucoup aidé à avoir une ouverture musicale très large. Bien que très cataloguée « zouk », elle se retrouve plus dans le terme  « musiques du monde ». A l’écoute de titres comme « One of a kind » ou « Touchée », on  a plutôt l’impression de voyager entre la France et les Caraïbes , c’est un rapprochement de deux mondes, celui de l’afro-tropical et de la soul urbaine. Cette sensibilité musicale à la soul et au rn’b  a été guidé par ses principales influences, Alicia Keys, Whitney Houston, Brian Mc Knight ou encore les Boyz II Men. Sa rencontre avec l’équipe Maeeva Music va lui permettre d’expérimenter le milieu caraïbéen et d’y trouver une place. Ce label l’aide à grandir et se faire entendre d’un plus large public.

 

Il faut compter sur un travail acharné, et une bonne productivité de la chanteuse qui se montre plutôt généreuse en offrant  assez de morceaux dont  des covers comme celui de « Do it like a dude » de Jessie J ou encore « Love on the brain » de Rihanna. Elle laisse l’image d’une artiste à différentes facettes aimant sortir de sa zone de confort. Elle n’hésite pas à multiplier les collaborations. Elle partage avec la chanteuse Naëlle un duo intitulé  « Te rendre fou », son apparition sur l’album de Nichols avec le titre « Donne-moi ton love » fait également mouche. L’un de ses morceaux les plus réussis, « One of a kind » a connu plusieurs versions, et la belle opportunité a été de le refaire avec Kaysha et le compositeur Gilson Furtado. Des sonorités Kizomba, une douceur de voix et de rythmes à la croisée des genres. Il y a six ans, lorsqu’elle avait quitté la France pour quelques mois à New York, elle avait vécu une belle expérience qui a vu naître le clip  « Sans un mot », un véritable message d’amour et le moyen pour elle d’aborder le sujet de l’autisme avec une plume légère. C’est une artiste inspirée qui ne finit pas de voyager et d’inviter à son doux univers. En 2020, le monde peut poser son regard sur la pièce centrale hautement travaillée de son oeuvre, son âme musicale empreint d’émotions, de douceur et de partage.

 

Le projet de Shadi Pyj PARTY

Jude Badombena

Un féru de la finance, qui passe ses temps libres à gratter des articles et explorer le fameux trésor caché du digital...

Related post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.